Une étape importante franchie pour le cannabidiol (CBD) au Royaume Uni

mai 23, 2024
Sébastien Bouley

Le 30 Avril 2024, la Food Standards Agency (FSA) et la Food Standards Scotland (FSS) ont conclu sur la base de l’avis de l’Advisory Committee on Novel Foods and Processes (ACNFP) que les nouveaux aliments, le cannabidiol (CBD) synthétique et l’isolat de CBD développés respectivement par la société Chanelle McCoy Ltd et par la société Cannaray Ltd étaient sûrs dans les conditions d’utilisation proposées.

Objet de la demande d’aliments Novel Food :

Deux demandes d’autorisation d’aliment Novel Food ont été soumises début 2021 à la FSA et la FSS. Elles concernent respectivement

  • Le cannabidiol (CBD) synthétique pur à plus de 98%, destiné à l’utilisation dans des compléments alimentaires pour adultes
  • L’ isolat de cannabidiol pur à plus de  98%, destiné à l’utilisation dans des compléments alimentaires, les boissons et les confiseries pour adultes
Conditions d’utilisation du CBD :

La FSA et de la FSS ont consulté le sous-groupe conjoint de l’ACNFP et du Comité sur la toxicité (COT) sur la toxicité du CBD et des produits dérivés du chanvre. Sur la base des données fournies dans les dossiers de demande et d’une évaluation des preuves disponibles dans le domaine public, l’ACNPF et le COT ont revu l’ensemble des preuves toxicologiques. Ces deux autorités ont publié une déclaration commune sur une dose journalière admissible provisoire de CBD pur à plus de 98% de 0,15 mg/kg de poids corporel/j pour un adulte sain de 70kg soit 10 mg/j dans les aliments.

Il est aussi recommandé de porter attention à certaines populations particulières :

  • Les femmes enceintes et allaitantes et les personnes sous prescription médicale devraient éviter la consommation de CBD si possible.
  • Les consommateurs prenant régulièrement des médicaments devraient demander conseil à un professionnel de la santé avant de consommer tout type de produit alimentaire à base de CBD.
  • En outre, il est déconseillé aux enfants, aux futurs parents essayant d’avoir un bébé et aux personnes immunodéprimées de consommer du CBD en raison du manque de données et des incertitudes résiduelles concernant la sécurité du CBD pour ces groupes de consommateurs.

L’étape suivante est l’autorisation du CBD à plus de 98% dans les compléments alimentaires. Elle est attendue pour début 2025.

Pour en savoir plus, consulter les avis de la FSA et le document de l’ACNFP et du COT

 

Orchidali peut vous aider dans la préparation et la rédaction d’un dossier européen Novel Food.