novel food

L’UE autorise l’utilisation de nouvelles espèces d’algues dans les aliments ou les compléments alimentaires

L’utilisation de la biomasse d’algues dans les aliments est un marché en pleine expansion en Europe. En février 2024, une liste de plus de 20 nouvelles espèces d’algues a été ajoutée au catalogue des nouveaux aliments. Lorsqu’il existe des preuves d’une utilisation traditionnelle des algues dans un État membre de l’UE avant le 15 mai 1997, leur utilisation en tant qu’aliments et compléments alimentaires n’est pas considérée comme nouvelle et n’est donc pas soumise à une procédure d’approbation préalable à la mise sur le marché, longue et coûteuse, conformément au règlement sur les nouveaux aliments. Une liste d’une cinquantaine d’espèces d’algues considérées comme non nouvelles est désormais disponible dans le catalogue européen des nouveaux aliments.

Extension des conditions d’utilisation du « novel food » «l’oléorésine riche en astaxanthine provenant de l’algue Haematococcus pluvialis » dans l’UE.

Le 1er août 2023, la Commission européenne a publié le règlement d’exécution (UE) 2023/1581 modifiant le règlement d’exécution (UE) 2017/2470 concernant les conditions d’utilisation du « novel food » « l’oléorésine riche en astaxanthine provenant de l’algue Haematococcus pluvialis ». Le nouveau règlement étend les conditions d’utilisation dans les compléments alimentaires aux enfants âgés de 3 à moins de 10 ans et aux adolescents âgés de 10 à moins de 14 ans (1).

Colloque scientifique de l’EFSA sur la sécurité des aliments issus de cultures cellulaires

L’EFSA organise un colloque scientifique de deux jours le 11 mai pour recueillir les points de vue et opinions scientifiques de représentants d’agences européennes, internationales et nationales, d’entreprises technologiques ainsi que d’opérateurs alimentaires, de groupes de consommateurs et d’un éventail de personnes et d’autres organisations intéressées par la question. de la sécurité des aliments issus de cultures cellulaires.

Le CBD en France

Le cannabidiol, CBD, substance active d’origine le plus souvent naturelle, fait partie des phyto-cannabinoïdes. Le CBD comme le tétrahydrocannabinol (THC ) est présent dans la fleur et les feuilles de cannabis. C’est un psychotrope non addictif à la différence du THC . C’est aussi un composant sous forme d’extrait, de médicament, ou de produits de consommation courante dont seuls certains sont autorisés en France sous des conditions précises de teneur en THC. En outre, le CBD est considéré au niveau européen comme un nouvel aliment dont la sécurité est en cours d’évaluation par l’EFSA.

Nouvel élan pour le secteur des insectes comestibles en Grande-Bretagne

La publication d’un règlement permet enfin de vendre légalement certains insectes comestibles.

Alphitobius diaperinus : la Commission européenne autorise une espèce supplémentaire d’insecte comestible

Dans le cadre d’un nouveau Règlement, les larves du petit ténébrion mat entrent dans la liste des nouveaux aliments autorisés.

L’EFSA établit la sécurité d’une nouvelle espèce d’insecte en tant que nouvel aliment

Les larves d’Alphitobius diaperinus pourraient bientôt se retrouver dans nos assiettes !

La sécurité du cannabidiol en tant que Novel Food dans l’UE : lacunes et incertitudes des données

Le 28 juin s’est tenue une session d’information organisée sous la forme d’un webinaire pour présenter aux parties prenantes la déclaration récemment publiée sur la sécurité du cannabidiol en tant que Novel Food : lacunes et incertitudes des données.

Utilisation des monacolines de la levure de riz rouge : nouvelles restrictions

Les conditions d’utilisation de l’ingrédient sont désormais fixées par le Règlement (UE) 2022/860.

Point sur la situation réglementaire des insectes comestibles au Royaume-Uni

Au cours de l’année 2021, l’UE a autorisé un certain nombre d’insectes comestibles en tant que nouveaux aliments. Quelle est la situation post-Brexit au Royaume-Uni ?

Archives