Rapport britannique de la “Taskforce sur l’innovation, la croissance et la réforme réglementaire” (TIGRR) sur les nutraceutical

juil. 09, 2021
Sébastien Bouley

En mai 2021, le gouvernement britannique a publié un rapport de propositions pour attirer des investissements importants et stimuler l’innovation dans le secteur nutraceutique après le Brexit. Ce rapport souligne l’émergence d’un secteur « nutraceutique » actif générant une gamme croissante de produits nutritionnels « en vente libre » non pharmaceutiques avec des avantages pour la santé. Le rythme des biosciences crée un tout nouveau secteur de « superaliments » et de suppléments améliorant la santé tels que le brocoli enrichi ou les probiotiques. Ce rapport met en évidence la mosaïque actuelle de régulateurs au Royaume-Uni en fonction des types de prestations de santé. Lorsqu’un produit comme un aliment ou un remède à base de plantes fait des allégations « médicinales », c’est-à-dire il prétend aider à guérir ou à atténuer une maladie, il est réglementé au Royaume-Uni par l’Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA). Lorsqu’un produit alimentaire fait des allégations « santé », c’est-à-dire il prétend être bénéfique pour votre santé de manière plus générale, il est réglementé par le ministère de la Santé et des Affaires sociales (DHSC) en Angleterre, par la Food Standards Agency au Pays de Galles et en Irlande du Nord, et par Food Standards Scotland en Écosse. Ce cadre réglementaire avec une séparation binaire des médicaments (MHRA) et des normes alimentaires (FSA)  ne correspond pas bien aux besoins du marché.

Ce rapport propose :

  • d’établir des normes et des définitions réglementaires claires pour les produits nutraceutiques et de créer un environnement permissif pour la réglementation des produits avec résultats scientifiques, pour former une nouvelle voie de réglementation des produits nutraceutiques plus facile,
  • d’encourager l’Institut national de recherche en santé (NIHR) à recueillir des données pour étayer les allégations et permettre la recherche sur les médicaments et les produits de santé, et à diriger les normalisations internationales et à assurer une sur le marché, afin que les consommateurs soient conscients des avantages pour la santé et soient mieux en mesure de faire des choix éclairés.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter ce rapport.

Orchidali peut vous aider à déclarer vos compléments alimentaires en France.