Le Pacte vert de l’Europe : La double stratégie prévue par l’UE « De la ferme à l’assiette » et « Ramener la nature dans nos vies » pour se diriger vers un système alimentaire plus sain et plus durable et réduire ses émissions de Carbone d’ici 2030

juil. 09, 2020
Sébastien Bouley

Conformément à l’ambition principale, écrite dans le Pacte vert pour l’Europe de fin 2019, de réduire ses émissions de 55% d’ici 2030 pour atteindre la neutralité carbone en 2030. L’Union Européenne a décidé de se diriger vers un système alimentaire plus sain et plus durable grâce à 2 stratégies.

La stratégie de l’UE en faveur de la biodiversité à l’horizon 2030 “Ramener la nature dans nos vies” doit préserver les écosystèmes par des engagements drastiques en matière de la protection de la nature. Elle sera appliquée en tandem avec la stratégie “De la ferme à la table” pour un système alimentaire équitable, sain et respectueux de l’environnement qui vise à favoriser un système alimentaire sain et durable.

Les deux stratégies s’attaquent aux principaux facteurs du déclin de la biodiversité : utilisation non durable des terres et des mers, surexploitation des ressources naturelles, pollution et espèces exotiques envahissantes.

Elles proposent des mesures concrètes en faveur de la protection du consommateur et de l’information qui lui est adressée sur les produits alimentaires, d’une production agroalimentaire plus durable et respectueuse de l’environnement et en faveur d’une réduction des pertes et du gaspillage alimentaire

Ainsi, l’UE prévoit pour favoriser une production agroalimentaire plus durable :

  • La transformation de 30% au moins des terres et des mers européennes en zones protégées ;
  • Le développement de l’agriculture biologique, à hauteur de 25% de la superficie agricole totale ;
  • La réduction de 50% de l’utilisation des pesticides chimiques et des pesticides qui présentent les risques les plus élevées ;
  • La diminution du recours aux engrais d’au moins 20% ;

L’UE prévoit entre autres pour les informations données aux consommateurs :

  • Proposition d’étiquetage nutritionnel obligatoire harmonisé sur la face avant des emballages afin de permettre aux consommateurs de faire des choix alimentaires en tenant compte du critère «santé»
  • Proposition visant à exiger l’indication de l’origine pour certains produits
  • Proposition d’un cadre pour l’étiquetage des denrées alimentaires durables afin de donner aux consommateurs les moyens de faire des choix alimentaires durables

L’UE a également prévu pour réduire le gaspillage alimentaire :

  • Proposition d’objectifs de réduction du gaspillage alimentaire à l’échelle de l’UE
  • Proposition de révision des règles de l’UE relatives à la mention de  dates(dates «à consommer jusqu’au» et «à consommer de préférence avant le»)

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le rapport de communication de la Commission Européenne « De la ferme à la table » pour un système alimentaire équitable, sain et respectueux de l’environnement avec son annexe présentant le calendrier d’actions et le rapport « Ramener la nature dans nos vies »

Orchidali peut vous accompagner dans la préparation et la rédaction de dossiers règlementaires.