produits ultra-transformés

Consommation de tous les aliments ultra-transformés et de sous-groupes d’aliments ultra-transformés et risque de multimorbidité par cancer et maladies cardiométaboliques.

Il a été démontré dans l’étude EPIC (European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition) qu’une consommation plus élevée d’aliments ultra-transformés (UPFs) était associée à un risque accru de cancer et de multimorbidité cardiométabolique. De plus, les relations étaient différentes selon les sous-groupes de UPFs, ce qui suggère que les divers sous-groupes d’UPFS contribuent différemment.

Consommation de produits ultra transformés et le risque de maladies inflammatoires de l’intestin (MII)

Les résultats de l’étude de cohorte PURE ont montré une association positive entre la consommation d’aliments ultra-transformés et le risque de maladies inflammatoires de l’intestin (MII).

Les produits ultra-transformés, un facteur de risque du diabète de type 2

Cette étude française de NutriNet-Santé s’est basée sur 104 707 participants âgés de 18 ans ou plus de la cohorte (de 2009

Archives